Citations

La vie n’est pas une plaisanterie, et nous n’avons pas le droit de l’abandonner ainsi. C’est même irraisonnable de la mesurer suivant la durée du temps ; les mois qui nous restent à vivre sont peut-être plus importants que toutes les années vécues ; il faut bien les vivre. Tolstoi, 29 octobre 1910 lettre à sa femme Sonia qui avait tenté de se suicider


Apparitions which melt in your hand, des fantômes qui cèdent sous la main

Une autre peinture inspirée par la citation de Félix Valotton : La vie est une fumée, on se débat, on s’illusionne, on s’accroche à des fantômes qui cèdent sous la main, et la mort est là.

Another painting inspired by  that quote by Felix Valloton :
Life is a puff of smoke, you fight, surrender to illusions, cluch at apparitions which melt in your hand, and then it’s time to die already.

Mixed media on raw canvas. 20cm x 40 cm.

DSC_1167


La vie est une fumée

Une citation de Félix Valotton à la mélancolie envoutante.
La vie est une fumée, on se débat, on s’illusionne, on s’accroche à des fantômes qui cèdent sous la main, et la mort est là.
Elle correspond tellement bien à mon humeur du moment. Rien d’étonnant à ce que les mots qui l’ouvrent aient parfaitement convenus pour achever un petit tableau sur lequel je travaillais.

I wanted some words to go in this small #painting
Then I read that quote by Felix Valloton :
Life is a puff of smoke, you fight, surrender to illusions, cluch at apparitions which melt in your hand, and then it’s time to die already.

Mixed media on raw canvas. 18cmx13.5cm.

DSC_1153

 

 


Ravel, Jean Echenoz, à propos des signatures, une page que j’adore

La plupart des autres constitent en stylisations plus ou moins heureuses et compliquées d’un patronyme, leurs auteurs s’en donnant à coeur joie comme s’ils voyaient là, pour une fois dans leur vie, une occasion enfin donnée de faire l’artiste. Le plus souvent dissuasives de tout espoir de lisibilité, elles consistent en interminables paraphes ornés de boucles, arabesques, spirales, allers-retours, virages en tout sens comme des patineurs sur glace ivres morts, relevés de mystérieux poins et traits à ce point sophistiqués qu’il est non seulement impossible de décrypter les noms qu’elles sont supposées incarner, mais parfois même d’établir dans quel sens elles ont été tracées, dans quel mouvement l’auteur a commencé sa petite oeuvre pour la mener à son terme.


Définition de l’art contemporain par Jean de Loisy, président du palais de Tokyo

… une discipline de l’activité créative qui dialogue avec les maîtres de tous les temps, ajoutant aux langages de l’histoire celui qui doit être unique et radicalement neuf, de son auteur. Autrement dit une parole comme prononcée pour la première fois, qui s’ajoute à toutes les intonations précédentes. Et simultanément une exploration au delà des mots et de tout ce que l’on peut imaginer de façon consciente pour révéler une partie plus mystérieuse du monde et plus obscure de nous-mêmes…