Archives de catégorie : Signs – signes

Remembering Paris – Se souvenir de Paris, mixed media.

30cm x 30cm. In my dream, it was more poetic…. But the hand always take her liberty and she lets the ghost of the teenager who loved maths play in some of my paintings. The photos have been taken by me.

Dans mes rêves, c’était plus poétique… Mais la main prend toujours ses libertés et elle laisse la jeune fille qui aimait les maths jouer dans certaines de mes peintures.

DSC_0877

Collage : Small tribute to Berlin – Petit hommage à Berlin

10 cm x 10 cm

Because I love Berlin. The strory of this city with it’s joys, sufferings, dramas, achievements, failures, evolutions, mutations  embodies the story of the Europe to which I belong. The intellectual, scientific, social life is so emblematic.
The façade evokes those sovietic series of buildings and the triangle is an evocation of the most beautiful recent construction, the jewish museum designed by Liebeskind.

Parce que j’aime Berlin. L’histoire de cette ville avec ces joies, souffrances, drames, succès, échecs, évolutions, mutations incarne l’histoire de l’Europe à laquelle j’appartiens. La vie intellectuelle,  scientifique et social est si emblématique

402700-14640396-7

Blue fight between order and chaos – Lutte bleue entre l’ordre et le chaos

I wanted to oppose order and chaos,  reflexion and spontaneity. It’s very representative of the way I paint, mixing instinct and thought.

Je voulais opposer l’ordre et le chaos, la réflexion et la spontanéité. C’est très représentatif de  la façon dont je peins, mélangeant  instinct and pensée.

Mixed media on canvas, 12 cm x 12 cm

DSC_0019

Green ambivalence, the crow ; Ambivalence verte, le corbeau

DSC_0847Green is the color of change, good or bad : fortune, misfortune, hope, despair, sap, poison, hope, melancholy, vitality, confusion, momentum, envy….
Green is an ambivalent color. 

I will do a video explaining how I tried to render that in this painting.

In the end, green defeated me as envious people, far too often, did….
I wanted to do one painting and could not. There’s a second painting squatting decidedly in the bottom corner on the left….
The result is disturbing and dissatisfying…
But,  given the extend of what I lost and suffered under the perfid attacks of jealous folks, I should not be surprised….

Mixed media : 30 cm x 30 cm

Le vert est la couleur du changement, bon ou mauvais : chance, malchance, espoir, désespoir, sève, poison, espoir, mélancolie, vitalité, désordre, élan, envie… Le vert est une couleur ambivalente.

Je vais faire une vidée expliquant comment j’ai essayé d’en parler dans cette peinture.

A la fin, le vert m’a vaincue comme, bien trop souvent, les gens envieux l’ont fait. Je voulais faire un tableau et je n’ai pas pu. Il y a un deuxième tableau qui squatte en bas à gauche.
Le résultat est perturbant et insastifaisant.
Mais, vue l’étendue de ce que j’ai perdu et souffert à cause de perfides attaques de jaloux, je n’aurais pas du être suprise…

 

To do the portrait of a painter – Pour faire le portrait d’un peintre

 Same painter paint again and again and again…. There’s so many strata in that painting that it’s quite as thick as a bas-relief.
Mixed media on wood. 30cm x 60cm

This has been inspired by a Prévert’s poem « To do the portrait of a bird ». I wrote a variation.

pinceauxencadres (1)To do the portrait of a painter
To do the portrait of a painter
First paint brushes
Take a canvas
Put the canvas on an easel
Put the easel in a studio
Put the brushes next to the easel
Take paint
Put it beside the brushes
Hang a mirror on the wall
Wait hidden behind the easel
Wait for hours
Wait for days
Wait for months
Wait for years
Wait as much as is required
Wait for the painter to push the door of the studio
To take the brushes
To plunge the brushes in paint
To look at the mirror and paint his reflection
Use the moment where the painter rests a little before signing
To jump, steal the brush and sign the portrait.

J’ai peint, repeint et rerepeint le fond de ce tableau pour revenir quasiment au point de départ. Il y a tellement de strates qu’il est presque aussi épais qu’un bas-relief.

Il m’a été inspiré par un poème de Prévert, « Pour faire le portrait d’un oiseau ». J’en ai écrit une variation d’ailleurs.

Pour faire le portrait d’un peintre
Pour faire le portrait d’un peintre
Peindre d’abord des pinceaux
Prendre une toile
Poser la toile sur un chevalet
Placer le chevalet dans un atelier
Poser les pinceaux à côté du chevalet
Prendre des tubes de peinture
Poser les tubes de peinture à côté des pinceaux
Pendre un miroir au mur
Patienter caché derrière le chevalet
Patienter des heures
Patienter des jours
Patienter des mois
Patienter des années
Patienter autant qu’il faut
Pour que le peintre se décide
Pousse la porte de l’atelier
Prenne les pinceaux
Plonge les pinceaux dans la peinture
Puis regarde dans le miroir et peigne son reflet
Profiter qu’il se repose un instant avant de signer
Pour bondir, voler le pinceau et signer le portrait.

J’ai failli lire du spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier de Kandinsky mais…je l’ai jeté aux ortisses, c’est la faute à Matisse.

Après avoir laborieuse avalé quelques dizaines de pages que je ne trouvais pas franchement digestes, pensé de plus en plus fort que le bonhomme se la pétait grave, je suis tombé sur cette phrase condescendante :
« Si la peinture française en général, et la peinture de Matisse en particulier, s’est toujours trouvée sur la voie de cette perfection poignante, sans jamais l’atteindre, cela s’explique par un élément propre à cette nation qui est la tendance à pencher vers la joliesse extérieure de la couleur et son incapacité à créer un dessin objectivement intériorisé. »

Et là, j’ai décidé de balancer illico le livre et de me plonger dans le nombre d’or, le langage mathématique de la beauté.

Ce petit croquis tracé lorsque j’étais dans la chapelle du rosaire, sublime oeuvre de Matisse.

Point rouge en point rouge
Un coeur se dessine à l’encre
Et parle d’amour tendre

Red dot to red dot
A heart is drawn out of ink
And tells tender love

Acrylique, sable, papier japonais sur toile, 20cmx20cm
Acrylic, sand, japanese paper on a canvas, 20cmx20cm.