Les 7 vies du lapin, enfin le nabaztag a trouvé une utilité, il fait nain de jardin

balancelle et nabaztagIl y a quelques mois, pendant que mon chéri s’efforçait d’exterminer les poux qui s’étaient embusqués tout l’été dans l’école pour sauter sur la tête de mon petit dès le premier jour de la rentrée, un de mes copains a  sauvé les nabaztag (plus ou moins d’ailleurs, je ne les sens pas très actifs, les animaux aux grandes oreilles !).

Pour une fois, ma sympathie allait  plus au chasseur qu’au lapin.

Parce que le nabaztag, je lui dois un bide très décevant et une bonne couche de ridicule.

Noël 2005, j’étais immensément fière du cadeau trouvé pour mon chéri grand amateur de technologie, un lapin électronique. Il l’a à peine regardé et, j’ai été sauvée du bide absolu et de la rancune maritale par une vieille affiche en métal que j’avais eu la chance de dénicher quelques jours avant et pas la patience de garder pour lui offrir plus tard.

Il faut dire que ce lapin était crétin avant l’heure. Lorsque mon chéri a essayé de le paramétrer après l’avoir regardé d’un oeil torve pendant plus de 24 heures, il a obtenu la réponse « numéro de série déjà  attribué ». Ce qui lui a fait dire que j’avais acheté son cadeau d’occasion !

Pendant que le père dédaignait son nabaztag , Le schmurck numéro 2 qui avait lui aussi reçu un compagnon électronique à noël apprivoisait son furby.

L’animal n’a jamais rien fait d’autre que tourner les oreilles en clignotant joliment.  J’aurais pu me satisfaire qu’il ne puisse servir que de décoration de noël si je ne l’avais pas payé si cher. J’ai donc entrepris une opération dépannage. Après plusieurs échanges de mail et appels téléphoniques, j’ai appris que mon bestiau avait un alzheimer aussi précoce qu’avancé. Une seule solution : le ramener chez le fabricant et lui changer une partie du cerveau.  J’ai décidé de ne pas perdre mon temps en plus de mes sous et la bête est allée directement de sous le sapin de noël au grenier.

Quelques temps plus tard, j’ai tenté de le recycler dans mon activité de rimailleuse du dimanche, mais je n’ai pas trouvé d’autres rimes à nabaztag que gag !

Mais depuis quelques semaines, il a enfin trouvé une fonction qu’il remplit avec satisfaction, il fait nain de jardin. Et depuis qu’il tient compagnie à la balancelle dont je rêve depuis des années, il a franchement belle allure !

2 réflexions au sujet de « Les 7 vies du lapin, enfin le nabaztag a trouvé une utilité, il fait nain de jardin »

  1. Miss Zen

    Il a l’air heureux ton lapin et c’est bien connu les animaux sont mieux dans la nature. Donne lui une carotte de temps en temps, c’est dur la vie sauvage (enfin j’imagine)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *