Le drôle de petit vélo de la créativité, mon hommage à Louise Bourgeois

memento mori pour alexander mac queenIl y a quelques jours Louise Bourgeois est morte. Certaines de ses oeuvres, sa vie, sa façon sublime de vieillir… J’aurais tant aimé la rencontrer.

J’ai joué quelques jours avec l’idée d’un tribu, quelque chose dans le genre de ce que j’ai créé si spontanément pour Alexander Mac Queen. Mais rien ne se dessinait. Alors j’ai oublié. En plus,  depuis quelques jours, je me sentais totalement « out of focus » en matière de peinture, ce qui me rendait un peu cafardeuse.

Avant-hier, j’ai discuté araignées sur Buzz.  Et je me suis souvenue de cette araignée dans le Turbine hall de la Tate modern, il y a dix ans.

araignée de Louise Bourgeois dans le turbine hall

Elle m’avait d’autant plus marqué que c’était ma première visite de ce qui était devenu instantanémant un de mes musées préférés. Et le fantôme de Louise Bourgeois a guidé ma main pour un petit croquis à l’arrache d’un projet. J’étais bien trop fatiguée pour commencer quoi que ce soit même fouiller dans mes papiers ou sur le net pour trouver quelques images.

Au petit matin, avant que la chaleur, les oiseaux ne me sortent totalement du sommeil, le premier projet de tableau en a engendré un autre, son négatif, si l’on peut dire.

Faute de supports appropriés, je n’ai pas pu me mettre au travail tout de suite.  J’ai juste pu chercher des images et j’ai réalisé que pour mon deuxième projet devait beaucoup à d’autres oeuvres de Louise Bourgeois vues il y a Beaubourg à l’occasion de l’exposition elles@centrepompidou.

Des mains par Louise Bourgeois extreme tension louise bourgeois

J’ai du encore attendre l’heure d’ouverture de Sennelier. Enfin, j’ai pu commencer … par la fin comme lorsque je fais un repas ce qui me vaut de ne rien avoir à servir lorsque mes convives arrivent si je suis en retard !

Une réflexion au sujet de « Le drôle de petit vélo de la créativité, mon hommage à Louise Bourgeois »

  1. Ping : Café bar la slavia » Mama don’t touch : petit tableau hommage à Louise Bourgeois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *