Archives par étiquette : humour enfant

Roger la bascule n’est plus là, mais le trottoir est toujours en pente

Mon quartier possède un charme faubourien. Il a peu changé depuis les années 30,  période à laquelle Paris a grignoté ses derniers espaces un peu « campagnards ».

Mais de faubourien hors le look, il n’aura bientôt plus rien que l’air.  C’est à tel point un décor qu’il est devenu un lieu de tournage.

Même le bouboui du bout de la rue s’est boboïsé et est devenu un très agréable hôtel restaurant de style  marocain branché.  Une excellente adresse d’ailleurs pour qui veut séjourner à Paris dans un lieu impeccable, agréable et au calme pour un prix modéré : le Myosotis.

Mais quelques héroïques gaulois font de la résistance. Les Thénardier: la mère incrustée dans son appui de fenêtre, le père traînant la savate derrière une chose à courtes pattes et la fille son air d’ennui profond et puis le café tabac rue de la Tombe Issoire. Tous les restaus, bistros, commerçants du quartier font des travaux et se transforment façon Bastille, Marais et tutti quanti.  Le tabac lui a réussi à avoir l’air plus ringard après qu’avant. Un exploit !

Celui qui a abandonné la bataille il y a quelques mois, c’est Roger la bascule. Il avait renoncé à ce qui le faisait pencher et zigzaguer sur nos trottoirs pour durer.  A-t-il renoncé aussi à notre rue ou avait-t-il vraiment trop tiré sur la corde. Je ne sais pas.  Je sais juste que je ne le vois plus.

Le schmurck numéro 2 a pris la relève. Il a toujours zigzagué sur les trottoirs. Marcher de travers comme les crabes lui est plus naturel que marcher droit, mais il y a quelques jours il titubait aussi. Je lui en ai fait la remarque et il a eu cette remarque que n’aurait pas renié René :

– C’est normal que je marche pas droit, c’est parce qu’il y a de la pente. J’ai même failli m’écrouler ! »